28 Mars 2015: 10 ème semaine pour les alternatives aux pesticides ( www.semaine-sans-pesticides.com).

                      – A la rencontre de la pomme locale –

De 9h30 à 12h: balade autour des vergers de la Motte du caire avec P. Massot, Maire du village et producteur de pommes, et Marc Linares accompagnateur montagne.

– La pomme de Haute Durance; la production fruitière intégrée, histoire de la pomme; symbolique, botanique.

De 12h à 14h30: Repas  » la pomme reine » à l’auberge la maison des hôtes à la Motte du caire : du bio, du maison, des circuits courts. 25€/pers.

15h: à la salle de la Mairie, conférence par Marie-Pierre Liautaud, productrice de pommes à Ribiers, membre du réseau Dephy.

Thématiques abordées: méthodes culturales et cahier des charge pratiques pour les arboriculteurs. Travaux et recherche d’alternatives par le réseau ferme Dephy.

Inscription au plus tard mercredi 25 Mars : 04 92 68 42 72

ou par Mail: info@aide-monges.com

ou

info@sejour-nature-provence.com

 

Du 20 au 25 Mai 2015: organisation de la fête de la nature.

 

HOMMAGE  A  JEAN-JACQUES  LEPORATI

Disparition. Le militant communiste de Sisteron Jean-Jacques Leporati nous quittait samedi dernier après une vie de luttes pour l’émancipation humaine.

Il était un être humain au sens le plus noble du terme

n Jean-Jacques Leporati, militant communiste sur le secteur de Sisteron, nous a quitté samedi matin dernier. Il est parti en homme qui aimait profondément la vie, en se battant jusqu’au bout contre la maladie. Dans un communiqué, Alain Sfrecola, le secrétaire départemental du PCF 04, a voulu, au nom de son parti, « témoigner notre émotion sincère, profonde, notre amitié et notre grande affection à Jean-Jacques Leporati qui vient de nous quitter ».

Cette émotion est compréhensible, pour ceux qui ont connu cet homme peu ordinaire, chaleureux et attachant, qui rayonnait d’une bonté profonde et d’un amour sincère pour le genre humain. Celui qui écrit ces lignes l’a longtemps fréquenté lors de la couverture médiatique des campagnes politiques menées par le PCF, puis le Front de gauche, dans le pays sisteronais. Nous nous en sommes fait un ami. Sa pensée politique était vivace, il l’exprimait souvent en s’appuyant sur la contradiction, ce qui émaillait sa réflexion d’un sens de l’humour raffiné. Amoureux de la nature, il habitait une petite ferme à Bayons ; il n’aimait rien tant que les majestueuses montagnes qui l’entouraient, observer les chevreuils gambader paisiblement sur le pré en face de chez lui : il nous a beaucoup appris.

Jean-Jacques était issu d’une famille de résistants. Pendant la guerre, il était écolier. Il racontait comment, alors que son instituteur avait été renvoyé de l’Éducation nationale par le régime de Vichy, lui et ses camarades, pour protester contre cette injustice, refusèrent de chanter le «Maréchal, nous voilà» dans la cour de l’école.

Comme en témoigne son camarade et ami Raymond Ganzoin, militant PCF à Château-Arnoux, Jean-Jacques Leporati, malgré les ennuis de santé de ces derniers temps, avait, au printemps dernier, fait revivre la mémoire de la Résistance auprès des jeunes générations de son village natal, Lambesc (Bouches-du-Rhône).

Arrivé à Sisteron à la fin des années 60, Jean-Jacques Leporati a été de toutes les batailles politiques du PCF dans la ville de Paul Arène dans les années 70 et 80, période pendant laquelle il fut un diffuseur opiniâtre de La Marseillaise.

I l qui t t e Si s t e ron p end ant quelques années pour poursuivre ses activités professionnelles de maçon-carreleur : « Jeannot était représentatif de notre parti, il donnait l’image efficace et sincère de son engagement, il portait haut les valeurs de justice, d’égalité, de solidarité et d’humanisme. Homme de conviction, il rassemblait largement autour de lui, même au-delà des rangs du PCF. Aujourd’hui tous les communistes du département sont en deuil car, en premier lieu, Jeannot était un militant exemplaire. Mon cher, Jeannot avec ta disparition, notre peine, notre tristesse sont celles de tous les communistes des Alpes de Haute-Provence et de toutes celles et tous ceux qui t’ont connu dans le département », poursuivait Alain Sfrecola.

Notre rédaction adresse à la famille de Jean-Jacques Leporati, à ses amis, ainsi qu’à ses camarades du PCF et de la CGT, à tous ceux qui ont lutté à ses côtés pour un monde meilleur, ses plus sincères condoléances, d’autant plus que celui qui écrit ces lignes était profondément attaché à cet homme hors du commun. Repose-toi, camarade, nous poursuivrons ton oeuvre.

MORGAN TERMEULEN

Les obsèques de Jean-Jacques Leporati auront lieu au crématorium de Manosque ce vendredi 26 décembre à 11 heures.

 

 

 

Une pensée sur “Nos actions

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *