La semaine sans pesticides

Le programme de la  semaine sans pesticides

 

 

Plebejus.argus.(Petit.argus) (9)

PROGRAMME

→ Jeudi 24 Mars 2016 : Cinéma

 

Projection et débat sur le film «  DEMAIN » à la Motte du Caire. 21Hsalle des associations. Organisé en partenariat avec le FRJEP de la Motte du Caire – entrée 5€

→ Samedi 26 Mars 2016 : « du grain de blé au pain bio »

 

Visite de l’exploitation du fournil de pré lacour de 9h30 à 12h à THEZE

Rdv à 9h15 sur la place de la Mairie. Inscription fortement souhaitée.

En fin de matinée vente de pains et autres produits bio sur place.

Puis pique-nique sorti du sac de 12h à 13h30.

  → « La permaculture »

 

A la ferme du GAEC Agriyourte aux Aiguillons à NIBLES de14h à 16h30.

Découverte des principes de la permaculture et des applications pour sa mise en œuvre. Rdv 13h45 sur la Place de Nibles. Participation libre.

Repas tous les soirs à base de produits bio et circuits courts à la Maison des Hôtes – 0492684272

La Motte du Caire.  

Télécharger le PDF semaine sans pesticide, 

 

http://www.semaine-sans-pesticides.fr/

Réunion publique concernant la centrale à biomasse de Gardanne

Réunion publique concernant la centrale à biomasse de Gardanne

Cette réunion a été organisée par les associations SOS forêts du sud et AIDE (association intercommunale de défense de l’environnement) en présence d’une cinquantaine de personnes dont des élus locaux.
Un arrêté ministériel daté du 29 février 2012 autorisa E.ON Provence Biomasse (projet transféré à sa filiale Uniper début janvier 2016) d’exploiter une installation de production d’électricité de 150 Mw en lieu et place de la tranche 4 de la centrale thermique qui fonctionne au charbon 2 à 3 mois par an pour couvrir les pointes électriques de la région. Selon France Nature Environnement (FNE), qui corrobore le point de vue des élus locaux, cet appel d’offre « comportait une erreur regrettable » car ne remplissait pas les critères de rendement énergétique minimal du fait qu’il ne s’agissait pas d’un projet de cogénération. Les membres de SOS forêts du sud ont présenté leur diagnostic quant à ce projet :

Saccage de nos forêts, 1 M de m3 de bois/an seraient nécessaires . Pour répondre à la demande, il faudra aller le chercher jusqu’à 400 km autour de la centrale.
Pollution généralisée et rendement faible de 30%, pas de cogénération comme dans les plus petites centrales qui atteignent des rendements de 80%. Les 2/3 partiront en fumée, 700 000 tonnes de co² par an, et 700 camions par jour et des particules fines en quantité.

Dilapidation de l’argent public (1,4milliards€ en 20 ans), pourquoi subventionner à ce niveau un projet polluant et dévastateur pour les forêts et la santé? A noter que ce projet concurrencerait et mettrait en danger les centrales biomasses locales, les chaudières à bois de nombreuses collectivités, pour lesquelles de l’argent public a déjà été utilisé. Le prix du bois augmentera et la ressource diminuera. Cependant ces équipements locaux répondent bien mieux aux besoins des populations, et nécessitent bien moins de transport.

L’exposé conduit par les membres du collectif quant aux recours juridiques et les engagements de Parcs, Collectivités et Pays, ont permis des échanges fructueux quant aux actions à engager : mobilisations citoyennes, application du droit international et localement du droit forestier, mouvements citoyens en faveur de regroupements fonciers ou d’une mixité énergétique…
Des intervenants élus et associatifs ont présenté des outils tels que le droit de préemption, la charte forestière, des plans de gestion concertés excluant les grands groupes.

Lien France Nature Environnement (FNE), 

3eme proposition Alain Réunion publique à CLAMENSANE samedi 23 janvier 2016 %uFFFD%uFFFD 14H

Plus d’un an que Jean Jacques Leporati nous a quittés.

 Voilà plus d’un an que Jean Jacques Leporati nous a quittés.

C’était un militant, communiste, syndical, écologiste, mais surtout humaniste connu et reconnu dans toute la région et même au delà.

L’association AIDE (Association Intercommunale de Défense de l’Environnement basé sur le territoire des Hautes Terres de Provence et massif des Monges), qu’il avait créé lui a rendu hommage ce samedi 23 janvier 2016 .

Une plaque commémorative a été  posée au pied des « Tourniquets », sur la route entre Bayons et Turriers,  à mis parcours  entre ce qui fût son premier combat pour AIDE, c’est à dire contre le projet d’exploitation du gypse du col des sagnes et son dernier combat contre le projet de parc éolien sur l’oratoire et la crête de la colle.

Jean-Jacques Leporati 23-12-2014

IMGP5315

Même si je ne suis pas d’accord avec ce que tu dis, écris ou dessines, je me battrai pour que tu puisses toujours le dire, l’écrire, le dessiner.

Jean-Jacques LEPORATI fondateur de AIDE et Président de cette association de 1995 à 2014 s’est éteint en cette fin d’année 2014.

Homme de convictions jusqu’à son dernier souffle , que sa mémoire demeure en nous pour construire et participer à l’évolution de notre société comme il l’a fait durant toute sa vie, sans haine, mais avec passion et engagement militant.

Jean-Jacques Leporati 23-12-2014