Rapport moral – AIDE – 2019

En pleine ère jupitérienne notre lieu de vie souffre. Pendant ce temps certains regardent ailleurs : divers programmes Nationaux et internationaux aux coûts exorbitants ( de 3 milliards de dollars à plus de 250 milliards) sont investis par nos sociétés pour « chercher des traces de vie » à des milliers de km de ce poumon vivant qu’est la terre.

Mais ce poumon s’essouffle : les scientifiques révèlent que 2019 a été une année exceptionnellement active et chaude : Amazonie, Indonésie, arctique, mais aussi Colombie, Venezuela, Mexique, Syrie , Australie, Australie ou plus d’un milliards d’animaux ont disparu…

Chaude oui, comme ce réchauffement généralisé climatique dont beaucoup font référence. Sa cause, les émissions à effet de serre liées à l’activité humaine.

Cette activité humaine particulièrement active pour détruire ou éliminer cette vie qui fait la richesse de notre terre : selon l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) 42% des espèces d’invertébrés terrestres et 25% d’invertébrés marins sont menacés d’extinction. 32% des vertébrés voient aujourd’hui leur population déclinée. Des espèces comme le chardonneret décroit de 40% depuis une dizaine d’année. Quant aux hirondelles !!! voyez-vous-même.

En cause tout d’abord la perte et dégradation de l’habitat sous l’effet de certaines formes « d’exploitation agricole » , de l’exploitation forestière, de l’urbanisation ou de l’extraction minière.

En cause aussi la surexploitation des espèces, dont nombreuses en danger d’extinction par certaines pratiques de la chasse, pêche et bien sur le braconnage , mais encore les pollutions, les espèces invasives, et le changement climatique.

En cause enfin la surpopulation humaine, la croissance à tout prix et la surconsommation en particulier par les plus riches. Cette érosion en cascade entraine de graves conséquences.

Et nous, en France que faisons-nous ? regardons nous ailleurs ? bien souvent oui. Un exemple, dans le plan ecophyto l’objectif initial pour 2018/ 2019 était de réduire de 50% l’usage des pesticides : résultat, forte hausse de la consommation de pesticides de + 21%. En cause principalement le poids des lobbys.

Que faire alors ? Des solutions existent et nous devons et pouvons y prendre part. Des sanctions bien sur doivent être prises par nos gouvernants sur ces pratiques, mais un soutien sans réserve doit aussi être apporté aux agriculteurs les plus performants sous forme de bonus/malus. !!!

Le bio et ses étapes pour y arriver, la transformation des produits, la vente directe doivent être encouragés. Nous pouvons et devons y prendre part.

Mais encore entendre et écouter les mouvements populaires et scientifiques. Par exemple Greta thunberg pour la jeunesse et leur avenir. Et que nous disent les scientifiques ? Ils nous disent que des actions prioritaires sont possibles : réduction de la population humaine et de sa consommation, utilisation de technologies moins destructrices pour l’environnement, réduire ou endiguer le commerce des espèces en voie de disparition, aide aux pays en développement à maintenir les habitats naturels et protéger la biodiversité …

La biodiversité, cette diversité de la vie que nous voulons maintenir et protéger sur notre territoire des hautes terres de Provence et massif des Monges. En ce sens notre association AIDE et nos actions ont-elles-aussi un sens ! Le bilan des actions que nous avons menées ensemble mais aussi avec d’autres partenaires vous sera présenté tout à l’heure. Néanmoins nous ne pouvons agir seul.

Durant cette année qui débute, de nouvelles énergies nous l’espérons vont germer sur ce territoire. De nouveaux élus vont naitre. A nous de les aider et les sensibiliser avant leur éclosion ! Que vont-ils nous proposer ? l’écologie sera-elle prioritaire dans leur programme ? les réductions énergétiques, les pollutions lumineuses, la sensibilisation environnementale, le stockage et la surconsommation d’eau, les bonnes pratiques et les circuits courts, la valorisation de comportement et des atouts naturels de notre territoire, mais aussi le rejet de projets destructeurs comme celui de la carrière de gypse sur Bayons et Turriers etc etc. Qu’en sera t’il ?

Dès lors, ne regardons pas qu’ailleurs, agissons ici pour notre territoire, ses habitants, nos proches et nos familles.

Compte rendu de l’Assemblée Générale

Lieu : Clamensane

Date : 18 janvier 2020 de 10h à 12h

Cette AG est dédiée à Daniel Masse, administrateur de notre association, décédé en 2019.

Un tour de table de présentation des personnes présentes est effectué. Une quinzaine de participant(e)s malgré les routes glacées dues à une chute de neige et de température la veille au soir.

6 personnes sont excusées. 11 pouvoirs envoyés.

Rapport moral 

Allo la Terre ? à l’eau la Terre ! voir le document ci-joint.

Compte rendu financier 

Avec 68 adhérents en 2019 notre association se porte bien. Un léger déficit en 2019 de 150€ apparait en raison des nombreuses animations que nous avons réalisées sur notre territoire.

Actions 2019

  • Le projet de carrière au col des Sagnes est pour l’heure abandonné. Toutefois nous devons rester vigilants. Notre rôle de lanceur d’alerte a bien été entendu par la population mais aussi par certains communes et élus locaux. Il devient nécessaire que les candidats aux prochaines élections municipales de Bayons et Turriers se positionnent par rapport à ce projet.

  • Plusieurs adhérents de AIDE ont effectué le débroussaillage d’une parcelle de terrain de l’élevage Bel’âne suite à une attaque de loups sur plusieurs ânes. L’association Ferus et son programme Pastoraloup a poursuivi cette action de solidarité afin de clôturer complètement cette grande parcelle.

  • 2 conférences avec sorties sur le terrain ont eu lieu :

    • A l’occasion de la Nuit de la Chouette, Gilles Trochard est venu parler de la chouette chevêchette. Une trentaine de personnes étaient présentes.

    • Durant la fête de la nature, Jean-François Noblet a animé une sortie « sous la pluie » sur la thématique de la biodiversité autour de chez soi. Il a ensuite fait une conférence sur ce sujet d’actualité devant une vingtaine de personnes.

  • Semaine pour les alternatives aux pesticides : durant une dizaine de jours, en collaboration avec le mouvement de la Paix représenté par Régine Minetti et la Mairie de la Motte du Caire par Jean-François Saboul, mais aussi le centre de soins de la faune sauvage avec Michel Phisel, nous avons organisé diverses animations auprès du grand public, de l’école primaire et du collège. Au final, un tilleul de la Paix a été planté et un hôtel à insectes a été réalisé à proximité de la Mairie de la Motte du Caire.

  • Club CPN « Connaitre et Protéger la Nature » : 2 sorties ont eu lieu avec peu d’enfants et familles.

  • Sorties scolaires : plusieurs interventions se sont déroulées à l’école primaire de la Motte du Caire durant l’année scolaire 2018-2019. Chaque classe travaillait sur une thématique spécifique :

    • Maternelles : Les arbres et les plantes, leurs rôles et leurs utilisations

    • CP-CE1-CE2 : Les grands mammifères des Monges

    • CM1-CM2 : Terre vivante, à la découverte du sol.

Les différents rapports sont votés à l’unanimité des personnes adhérentes et présentes à l’AG.

Projets 2020

  • Animations scolaires

  • Finalisation du circuit « sac à sentier » au col des Sagnes

  • Sensibilisation des candidats aux élections municipales afin qu’ils se positionnent sur le projet de carrière de gypse

  • Enlèvement des panneaux « non à la carrière » après les élections municipales

  • Création d’outils de communication : flyer, kakemono, banderole…

  • Création de panneaux pédagogiques à proximité de l’hôtel à insectes et pour interventions scolaires etc…

  • Participation à la semaine pour les alternatives aux pesticides

  • Participation à la fête de la nature

  • Animation début août à Clamensane

  • Animations club CPN

  • Soutien à l’OIT dans le projet de réintroduction du bouquetin dans le massif des Monges

  • Participation au programme Erasmus+ avec l’association « joie et soleil »

  • Alexandre nouvel adhérent de AIDE, installé à Turriers, est sensible à l’environnement des ondes. Il souhaiterait proposer une courte sortie en zone blanche et partager comment faire attention de ne pas trop s’exposer aux ondes électromagnétiques.

Si ce thème vous intéresse vous pouvez le contacter au 06 63 98 40 58 pour organiser ensemble cette sortie.

Renouvellement du bureau de AIDE

Tous les membres du bureau se représentent.